Le timbre-poste est apparu au milieu du XIXème siècle. Auparavant, il ne présentait aucun intérêt pour l’exécution du service postal.  En effet, le prix du transport des correspondances était déterminé d’après la distance entre les lieux de départ et d’arrivée. De plus, le prix était perçu sur le destinataire, qui devait se présenter au bureau de poste pour réceptionner sa lettre.

La poste, en tant qu’entreprise officielle de transport du courrier mise à la disposition du public, date, pour les pays européens, de la fin du XVIème siècle. L’essentiel des services rendus était le transport du courrier d’une ville à l’autre, sans toutefois le distribuer à l’intérieur de la ville.

La notion de  timbre-poste apparaît  grâce à une réorganisation de la poste, qui introduit  l’affranchissement préalable et simplifie le système de taxation. Le premier système postal qui fut organisé sur ces bases est celui de la Petite Poste de Paris en 1653. Pour la première fois le transport du courrier est organisé à l’intérieur de la capitale. Pour faciliter le dépôt des correspondances, cette poste place des boîtes aux lettres au coin des principales rues. L’expéditeur peut y déposer son courrier pour autant que ce courrier soit accompagné d’un document attestant le paiement préalable du transport. Ce document est le billet de port payé, l’ancêtre du timbre-poste. Cependant, cet ancêtre du timbre-poste n’aura pas un grand succès en France. On lui préfère les mentions portées par le directeur de poste telles que « franc »,  « franco » ou « port ». Par la suite, ces marques se transforment en empreintes frappées par un cachet de bois ou de métal.

Bien que la Petite Poste de Paris ait inventé l’ancêtre du timbre-poste, c’est en Angleterre que le timbre-poste connaît un véritable succès. Le premier timbre-poste anglais est mis en service le 6 mai 1840. Le sujet de ce timbre est la reine Victoria. Pour compliquer la tâche des faussaires, la tête est gravée sur un fond burelé comportant de nombreuses lignes enchevêtrées et denses. Les coins du cadre comportent un carré où figurent des lettres de l’alphabet variant avec chaque timbre. En 1848, Henry Archer invente un appareil de perforation qui permet la dentelure mécanique des timbres.

Plusieurs pays vont adopter le système du timbre-poste développé par l’Angleterre, dont le Brésil en 1843 et les Etats-Unis en 1847. En France, un décret-loi, voté en août 1848, autorise l’administration des postes à vendre trois valeurs de timbres : 20 centimes, 40 centimes et 1 franc. La mise en service du timbre-poste a lieu le 1er janvier 1849. Dès la première année de la réforme, le trafic postal passe de 122 millions à 158 millions de lettres (une augmentation de 30% du trafic).